Bosso, une expérience d’espace de travail partagé à Reims qui dure.

Jazzus Productions vient de fêter ses 5 ans d’existence : le 6 octobre 2011 naissait l’association Jazzus Productions qui deviendra le 1er avril 2014 la SCOP Jazzus Productions. Du chemin parcouru qui est aussi lié à un lieu, « Bosso ».

[vcex_spacing size="30px"]

Coup de pouce de la Cartonnerie
Lorsque l’association Jazzus Productions est née, nous avons été confronté à une première problématique essentielle (et habituelle pour les structures naissantes) : des locaux pour travailler. La Cartonnerie (SMAC Reims) nous a donné un premier (et majeur) coup de pouce : nous avons été les premiers à avoir intégré le Cluster mis en place alors par son directeur Gérald Chabaud. Un espace dans les locaux de la Cartonnerie nous permettant de travailler, d’échanger, de recevoir des rendez-vous, d’amorcer notre structuration. D’autres nous ont ensuite rejoint au Cluster : Higlife Recordings, Velours, Lorsonik et d’autres.

Naissance de Bosso
Notre activité grandissante nécessitait - après ce point d’appui essentiel de la Cartonnerie - de trouver nos propres locaux. Nous avons rejoint une colocation, celle qui réunissait plusieurs structures au 34, rue Baussonnet à Reims. Nous avons donc pris en location en décembre 2013 un bureau dans ce lieu initié et porté à l’époque par Matthieu Siegrist : il occupait le rez-de-chaussée avec son laboratoire de pâtisserie et chocolaterie (nos papilles s’en souviennent). A l’étage différentes structures se partageaient les bureaux. Les événements suivant leur cours, c’est Jazzus Productions qui a repris en décembre 2014 le bail commercial de ce qui était devenu « Bosso » (raccourci de Baussonnet).

Six structures et huit emplois
Aujourd’hui ce sont 6 structures qui occupent cet espace : appelons ça un espace de travail partagé ?
La Compagnie Les Objets Volants (arts de la jongle), Eyes on Web (agence de community management), Nathalie Costa Communication (conseil en communication et RP), Les Synergies Créatives - Magali Malnovic (conseil en stratégie de communication, mécénat et partenariat), et rejoint aujourd’hui par Yann (concepteur de site internet). Ce sont 8 personnes qui travaillent tous les jours à Bosso sous des formes juridiques très différentes : association, travailleur indépendant, SCOP, SARL.

Au delà du confort de travail (l’endroit est auto-géré, chacun peut venir travailler comme bon lui semble) et du coût modéré du loyer (de 100 à 200€ environ par mois), ce qui est intéressant à Bosso, c’est que l’initiative repose sur une volonté commune : la formule ne fonctionne que parce que nous sommes plusieurs, un lieu comme celui-ci ne peut pas être loué par une seule structure le coût serait trop élevé. Il est possible d’entreprendre à sa façon.

Et ça fait 3 ans que ça dure : c'est parfois bien de construire dans la durée.

[vcex_spacing size="30px"]
[vcex_spacing size="30px"]