La représentativité des femmes dans le jazz

Plusieurs fédérations et réseaux ont travaillé sur la réalisation d'une étude quantitative et qualitative sur la représentativité des femmes ans le jazz.

À l’heure où les inégalités entre les femmes et les hommes sont plus que jamais dénoncées, nous faisons le constat que le monde du jazz et des musiques improvisées ne s’est que trop peu emparé de ces questions de manière collective.

Ce secteur, qui souffre indéniablement d’un problème de représentation des femmes, manquait de données quantitatives et qualitatives larges et complètes, notamment au niveau national, pour objectiver les observations et les ressentis.

Des réseaux et fédérations (AJC, Grands Formats, FNEIJMA, ADEJ) ont donc souhaité travailler ensemble ainsi qu’avec d’autres acteur.rice.s afin d’appréhender le secteur de façon globale et transversale, nous permettant d’aborder cette problématique tant au niveau de la formation initiale et continue que des équipes artistiques professionnelles et du champ de la diffusion.

Parrainée par le ministère de la Culture et soutenue par le CNV, cette étude constitue une première initiative partenariale forte au niveau national. Elle n’est pas exhaustive mais constitue un point de départ pour une réflexion collective du monde du jazz et des musiques improvisées et reflète le souhait partagé de nos membres de s’engager de façon plus concrète.